P1060289

Un jacquemart ou jaquemart est un automate d'art qui représente un personnage masculin en bois sculpté ou en métal et qui frappe sur une cloche avec un marteau pour indiquer les heures. Le jacquemart qui continue à sonner les heures à Avignon représente un soldat coiffé d’un  casque et d’une cotte de maille. Son épouse Jacote, ou Jacotte, habillée d’une longue casaque jaune, tend le bras vers lui, une rose à la main. Le Jacquemart est fabriqué dans du bois de figuier.

L'origine de ce mot qui a plusieurs orthographes est incertaine:

1/"Jacques" ou "Jaques" désignait autrefois les paysans, et "mart" serait l'abréviation de marteau.

2/ Le "Jacquemart" était le paysan qui sonnait l'angélus dans les champs.   

3/ Plusieurs horlogers de Lille, Courtrai et Dijon auraient porté ce nom.

4/ Ou alors un mot latin "Jaccomarchiardius" (Jacques-Marc).

5/ Ou parce que les guetteurs de beffrois portaient une "Jaque" ou "jacke" de mailles.

6/ Enfin, aussi du provençal "Jaqueme" auquel on accollerait le suffixe "mart" ou "mard".

7/ D'autres disent que ce mot viendrait de Jaqueme, nom propre, ancienne forme picarde de Jacques qui, à l’origine, désignait le valet du seigneur qui sonnait les cloches en cas d’alerte.

La  place de l’Horloge à Avignon est appelée ainsi depuis le XVIème siècle, à cause de l’horloge installée dans la tour louée aux religieuses du couvent Saint-Laurent qui dominait l’ancien Hôtel de Ville de style gothique. Seule l’ancienne tour et son campanile furent conservés. L'horloge est dotée d’un mécanisme qui sonne les heures, créé par Amiel Guibert, serrurier. Pierre Gentil, lapicide, et Jean Morgier, maçon, renforcèrent la terrasse de la tour et la dotèrent d’un campanile, orné d’une flèche et de clochetons, destiné à accueillir la cloche et son mécanisme.
L’Hôtel de Ville gothique et la place subirent de nombreuses modifications au cours des siècles.
En 1838, les anciennes statues du jacquemart furent remplacées et recueillies au palais du Roure, musée du Vieil Avignon où l'on peut toujours les voir.
C’est dans cette période aussi  que l’on décida de détruire l’Hôtel de Ville gothique pour en rebâtir un neuf. Le nouveau fut inauguré en 1851.