La rue des Trois-Testons va de la rue de la Grande-Monnaie jusqu'à la rue de l'Aigarden (quartier Portail-Magnanen)

Lors des guerres d’Italie, Louis XII (1498-1515) découvre que le portrait de princes italiens figure sur des pièces de monnaie sur une initiative du roi de Naples. Ces pièces portaient le nom de testons de l’italien « testa » qui signifie tête. Le souverain décide alors de faire une monnaie sur laquelle les français verront son portrait avant que son règne ne s’achève. Les pièces de monnaie , à partir de là, eurent un côté "face".

La rue se trouvant près de l’atelier monétaire de la rue de la Grande-Monnaie, un établissement prit le nom de « Auberge des Trois-Testons ». Cahuzac raconte que l’enseigne de cet hôtel exhibait une femme avec « trois globes d’amour » mais que la pudibonderie de l’époque a changé son enseigne et les Trois Têtons sont devenus les Trois Testons. Le propriétaire avait peut-être simplement voulu jouer avec les mots.